mardi, août 03, 2010

peintoche numérique sur iPad

2 expériences très différentes... la première est une peinture numérique assez traditionnelle.
2 experiences very different... the first one is a quite tradiotionnal digital painting.





Et la seconde est juste un travail sur la ligne, réalisé en quelques minutes pour être le plus spontané possible.
And the second one is just a line work, done in a few minutes to be as spontaneous as possible.

10 commentaires:

Ben BASSO a dit…

Super intéressant. Autant la vidéo que le second exercice !

Claudio Cerri a dit…

Excellent! Très intéressant de voir que vous travaillez sur l'IPAD!

effo a dit…

bonjour superbes tous ces dessins sur ipad qui me donnera envie de l acheter ... vous l utilisez brushes pro tout le temps ? et c est quoi le nom de l appli pour faire filmer l evolution du dessin
bonne continuation cdt

Mathieu Reynès a dit…

Merci Ben ;)

Merci Claudio, je crois que je suis devenu accro à l'iPad ;)

effo, j'utilise soit Brushes soit Sketchbook Pro. C'est Brushes qui permet d'exporter la vidéo de l'illustration (mais il faut avoir un Mac aussi)

effo a dit…

Meci Mathieu !!

et pour dessiner meme sans pression par rapport au wacom cintiq, avec l ipad tu sens quand meme la fluidité ?

au debut je me tente un cintiq mais hors prix pour moi et quand je vois l ipad avec un budget plus reduit ... je me serais tenté ..

Simon Loche a dit…

Si je peux me permettre de te répondre Effo, cela ne souffre aucune comparaison.
La palette Wacom Cintiq est largement supérieure en terme de prestations et techniques. Valeurs de pression bien entendu qui sont inexistantes sur un iPad en tête de liste.
La palette Cintiq par contre ne s'utilise pas seule. Elle ne fonctionne qu'avec un ordinateur, tu ne peux l'emporter partout avec toi comme un iPad. Même la vesion 12 pouces de la cintiq implique que tu aies au moins un laptop avec toi pour la faire fonctionner.
De plus il faut savoir que pour le moment Brushes et Sketchbook pour iPad ne permettent que des sorties à 72 dpi ce qui est largement insuffisant dans le cadre professionnel. Cela peut permettre de jeter des idées, de conceptualisé mais si tu dois en faire une utilisation print il faudra à un moment ou un autre repasser par ton ordinateur et retravailler la définition.
En gros je pourrai dire que l'iPad n'est pas plus un téléphone qu'il n'est une plette graphique bien qu'on puisse l'utiliser malgré tout comme tel.
Je trouve l'iPad un outil magique et totalement séduisant mais il faut bien cibler ses objectifs et, dans le cadre professionnel, il ne pourra, pour le moment, au mieux ne servir que de Portfolio, de sketch book et d'outil de présentation éventuellement efficace pour animer des workshops, sans plus. W8 & c les prochaines versions de l'iPad et des logiciels Brushes et Sketchbook nous reserverons peut-être des surprises bien que je doute que Apple nous offre un iPad avec 1024 niveaux de pression… mais qui sait! ^

Mathieu Reynès a dit…

Simon tu as raison mais j'ajouterai quelques précisons : Brushes fonctionne en vectoriel, il est donc possible, à condition de posséder un Mac, d'exporter l'image à une très haute définition. D'autre part la société TenOne travaille actuellement sur un concept de stylet sensible à la pression qui fonctionnerait avec l'iPad.
Ceci étant dit il ne faut effectivement pas s'attendre à remplacer une Cintiq par un iPad. L'utilisation, les ambitions et les contraintes ne sont pas les mêmes. L'iPad est génial pour du rough, du croquis ou des petites illustrations loisirs. C'est un véritable sketchbook numérique qu'on peut utiliser presque n'importe où. Mais pour des boulots pro il ne remplace pas encore un bon tablet PC (ou une Cintiq pour ceux qui ont la chance d'en avoir une ;)

Wil a dit…

Superbe wip une fois de plus Mathieu.
Je travaille pas mal avec l outil " lasso libre " dans photoshop ; outil inexistant dans brushes et sketchbook pour ipad ,
Dommage.

effo a dit…

merci de vos reponses je sais bien que l pad ne remplace pas le cintiq

mais niveau prix il est avantageux surtoux qu on peut le ballader en main libre ...

il fait de quel format precisement une fois le dessin fini ?

Cdt

Mathieu Reynès a dit…

Effo, l'image finale est un .png de 1024x768 pixels (mais avec Brushes et un Mac tu peux exporter une image 6 fois plus grande)
Sketchbook Pro permet d'exporter en .psd pour concerver les calques.